UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Clifford Chance en tête des classements M&A de Mergermarket et Thomson Reuters pour l'année 2012

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet d'avocats international Clifford Chance est classé en 1ère position du classement M&A de Merger market pour la France en 2012, tant en valeur des transactions (18 770 millions d'euros) qu'en nombre d'opérations (30).

cliffordchance

Sur Thomson Reuters, Clifford Chance est également classé 1er en valeur des transactions réalisées (26 352 millions d'euros) et 4ème en nombre d'opérations (35).

Le détail de ces classements figure en annexe. Ces classements confirment le positionnement de l'équipe Corporate de Clifford Chance qui est intervenue en 2012 sur plusieurs dossiers de grande envergure tels que :

  • la vente par Crédit Agricole d’Emporiki en Grèce
  • la prise de contrôle d'Edison par EDF
  • la vente par Carrefour de ses activités en Indonésie et en Malaisie, après son offre publique sur Guyenne Gascogne
  • la cession d’International Power à GDF Suez Energy International

Pour Mathieu Remy, associé en Corporate "Si le recul du marché français en volume pour 2012 a été significatif, nous constatons que certains acteurs français se sont orientés vers des opérations transfrontalières et ont recherché la croissance hors de leur marché domestique. La couverture internationale de notre cabinet nous permet de répondre efficacement à ces dossiers, qui s'avèrent complexes et requièrent nombre d'expertises complémentaires parfaitement intégrées telles que le financement, le droit de la concurrence ou le "regulatory". L'année 2012 a également vu un certain nombre d'opérations atypiques comme le sauvetage du Crédit Immobilier de France (CIF)."

Gilles Lebreton, associé en Corporate ajoute "Même si la visibilité reste réduite pour l'année 2013, nous pensons qu'une reprise des opérations M&A est possible.
Les corporate disposent d'une trésorerie abondante et les opportunités en Europe sont réelles, notamment pour des investisseurs étrangers. Une ou deux opérations significatives pourraient redonner confiance aux décideurs et insuffler un nouveau dynamisme au marché du M&A en France".