UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Modification du code de conduite pour les PME en matière de conventions de crédit

Actualités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Conseil des ministres belge a approuvé un projet d’arrêté royal qui vise à adapter le code de conduite relatif à l’exécution de la loi sur le financement des petites et moyennes entreprises.

Le 22 juin 2018, le Conseil des ministres belge a approuvé un projet d’arrêté royal portant exécution de l’article 10, § 1er, alinéa 2, de la loi du 21 décembre 2013 relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises.

Quatre nouveautés viennent compléter ce code de conduite, qui vise à rendre les conventions de crédit plus transparentes et plus compréhensibles pour les PME : 
- le seuil déterminant le calcul de l’indemnité due en cas de remboursement anticipé passe de 1 million à 2 millions d’euros ;
- il complète le document d’information succinct en lui ajoutant un lien internet renvoyant aux informations relatives aux caractéristiques des principales sûretés pouvant être constituées et à leur impact sur la demande de crédit ;
- il établit un renvoi vers un aperçu des principales mesures d’accompagnement et de soutien et des garanties publiques ;
- il liste les éléments d’information à fournir au demandeur en cas de refus de la levée totale ou partielle de la sûreté ou garantie.

Le projet vise donc à donner force obligatoire au code de conduite. 
Il entre en vigueur le dixième jour qui suit sa publication au Moniteur belge.

Le projet est soumis à la signature du Roi.