UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Contrôles de sécurité renforcés au Palais de justice de Bruxelles : réponse du bâtonnier du barreau de Bruxelles

Actualités
Outils
TAILLE DU TEXTE

justiceLe bâtonnier du barreau de Bruxelles exprime son mécontentement face aux contrôles de sécurité renforcés, pour les avocats, au Palais de justice de la capitale. Il envisage des mesures de riposte.

Deux semaines après l'instauration des mesures de sécurité renforcées au Palais de justice de Bruxelles, les avocats sont toujours soumis à des contrôles auxquels échappent les magistrats et les personnels de greffe. Ils sont ainsi obligés de passer au détecteur de métaux.

Le bâtonnier du barreau de Bruxelles exprime son mécontentement face aux répercussions de ces mesures sur l'organisation des audiences.

Il fait ainsi valoir une différence de traitement, non seulement en comparaison avec les professionnels de la juridiction, mais également au regard du fonctionnement des autres juridictions dans lesquelles les contrôles des avocats sont simplifiés.
“Aucune des raisons données pour justifier cette différence de traitement ne résiste à l’analyse, certaines frisant même le ridicule”, selon le bâtonnier Boonen.

Pour ces raisons, les deux conseils de l'Ordre bruxellois se réuniront le 2 février 2015 afin d'envisager des mesures de riposte.
Une grève des audiences, une manifestation, un mouvement d'humeur, voire la fermeture de certains greffes sont envisagés.
En outre, un courrier a été adressé, à nouveau, au ministère de la Justice.