UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Injure envers la police : un montage video peut-il servir de preuve ?

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

La valeur probante d'une clé USB et d'un montage vidéo sont considérées comme insuffisante pour déterminer si les propos tenus par le prévenu constituaient une injure publique à l'égard de la police nationale.

Lors d'un rassemblement du collectif "La révolution en marche" devant le siège du syndicat Alliance - Police nationale, un homme avait tenu des propos contre la police nationale, dans le contexte de l'affaire "Théo". Le ministère de l'Intérieur qui a déposé plainte pour injure publique envers la police nationale prétendait que le prévenu avait dit : "les policiers, ils nous tuent, ils nous violent, ils nous frappent, qu'ils nous protègent" alors que l'auteur des propos affirmait avoir dit "qui nous protège ?".Le lendemain, le syndicat Alliance - Police nationale faisait également citer le même (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne