UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Etats-Unis : la justice refuse de valider l'accord sur le statut des chauffeurs d'Uber

Amérique du Nord
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un juge californien a refusé de valider le projet d'accord amiable par lequel le service américain Uber espérait mettre fin à des recours en nom collectif intentés par certains de ses chauffeurs et éviter d'avoir à leur reconnaître le statut de salariés.

Le 18 août 2016, un tribunal californien a refusé de valider l'accord amiable par lequel le service américain Uber comptait mettre fin à des actions de groupe intentés par certains de ses chauffeurs, qui contestaient leur statut de travailleurs indépendant et réclamaient d'être reconnus en tant que salariés. Ce statut leur permettrait en effet d'être éligibles au remboursement de leurs frais, notamment l’essence et l’entretien du véhicule. Uber s'était dit prêt à débourser jusqu'à 100 millions de dollars (soit 88 millions d’euros) pour (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne