UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Un nouveau président pour la Fédération Nationale des Unions de Jeunes Avocats

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Roland Rodriguez a été élu en tant que président de la la Fédération Nationale des Unions de Jeunes Avocats.



L’avocat antibois Roland Rodriguez a été élu président de la Fédération Nationale des Unions de Jeunes Avocats (FNUJA) à l'issue de son 70e congrès qui s'est tenu à Marseille du 8 au 12 mai 2013 à l'invitation de l'UJA locale.

Roland Rodriguez, Président de la FNUJAAgé de 37 ans, inscrit depuis 2001 au Barreau de Grasse, dont il est actuellement membre du Conseil de l’Ordre, Roland Rodriguez - qui succède au Parisien Yannick Sala à la tête du syndicat majoritaire de la profession - exerce comme avocat généraliste, en droit pénal et en droit des personnes à Antibes. Il a notamment défendu l’un des prévenus dans le cadre du procès des prothèses PIP qui vient de se tenir à Marseille.

A l’occasion de son élection, le nouveau président de la FNUJA a dénoncé les attaques "dont la profession d’avocat ne finit pas de faire l’objet", qui selon lui atteignent au premier chef les jeunes avocats. Projets de loi sur l’action de groupe et sur la moralisation de la vie politique, taxation des professions juridiques pour compléter le financement de l'accès au droit…

Pour Roland Rodriguez, la coupe est pleine : "En quelques mois voire quelques semaines, nous avons fait l’objet d’une série de mises en cause dures, violentes et pour tout dire insupportables, dont la mesure et le nombre ne peuvent que nous interroger. Jamais le mépris des pouvoirs publics à l’encontre des avocats n’a semblé autant officiel et assumé".

Roland Rodriguez a également annoncé les principaux chantiers syndicaux qui attendent les Jeunes Avocats cette année et dessineront la feuille de route de son mandat :

  • L'accès au droit et notamment le refus de toutes structures conventionnées ;
  • La réforme de la gouvernance de la profession tout en préservant l'union, dans une même institution, de l'ensemble des sensibilités et diversités du Barreau ;
  • L'exercice professionnel et notamment la nécessité d'investir les "nouveaux métiers" de l'avocat ;
  • La formation et particulièrement la mise en place d'un véritable statut de l'élève-avocat.

A l'occasion du congrès de Marseille, la FNUJA a par ailleurs adopté différentes motions relatives notamment à la collaboration, à la condition carcérale, à la formation initiale et à l’accès à la profession (www.fnuja.com).

Autant de prises de position qui serviront de ligne directrice à l'action du nouveau bureau qui sera élu le 1er juin 2013.

Dans le respect de l’alternance Paris-Province qui rythme les présidences de la FNUJA, c'est une parisienne, Anne-Lise Lebreton, qui a été élue premier vice-président. Elle est appelée a succéder à Roland Rodriguez à l'issue du prochain congrès qui se déroulera à Juan-Les-Pins du 28 mai au 1er juin 2014.