Pas de levée du secret sur l’identité de la mère biologique si celle-ci s’y oppose

Famille
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Conseil national pour l'accès aux origines personnelles (CNAOP) est tenu de refuser de satisfaire à la demande d'une personne, visant à connaître l'identité de sa mère biologique, lorsque celle-ci a manifesté la volonté de taire son identité lors de l'accouchement et a renouvelé expressément cette volonté en réponse à la demande de levée du secret.

Mme F. a été adoptée par M. C. et son épouse, quelques mois après sa naissance. Elle s'est adressée au Conseil national pour l'accès aux origines personnelles (CNAOP) pour tenter d'obtenir l'identité de ses parents biologiques. Le CNAOP a refusé de lui communiquer l'identité de sa mère biologique. Dans un arrêt du 16 octobre 2019, le Conseil d'Etat rappelle qu'il résulte des articles L. 147-1, L. 147-5 et L. 147-6 du code de l'action sociale et des (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.