Gide et Allen & Overy sur le financement par la Banque européenne d'investissement de la construction d'une nouvelle installation de Cape Biologix Technologies à l'île Maurice pour lutter contre le Covid-19 et d'autres maladies endémiques

Deals
TAILLE DU TEXTE

Les cabinets d'avocats d'affaires Gide et Allen & Overy sont intervenus sur le financement par la Banque européenne d'investissement de la construction d'une nouvelle installation de Cape Biologix Technologies à l'île Maurice pour lutter contre le Covid-19 et d'autres maladies endémiques.

Le financement de la Banque européenne d'investissement (BEI) permettra à la société Cape Biologix Technologies LTD de construire une nouvelle unité de production, de développer ses laboratoires de traitement et de construire des chambres de culture hydroponique climatisées à Maurice, afin de produire des protéines végétales utilisées comme réactifs pour les kits de dépistage rapide et pour le traitement du Covid-19 et de maladies endémiques en Afrique (notamment VIH, Ebola, dengue et fièvre jaune).

Le projet d'un montant de 47,5 millions d'euros bénéficiera du soutien financier de la BEI à hauteur de 33,3 millions d'euros.

Gide a conseillé la BEI avec une équipe composée de Farah El Bsat, counsel et Eric Bolis, collaborateur.

Allen & Overy a conseillé Cape Biologix et ses actionnaires, avec une équipe composée de Driss Bererhi, associé à Paris et Pravesh Lallah, collaborateur à Johannesburg.

Le conseil Mauricien de la BEI était le cabinet Legis and Partners Ltd avec une équipe composée de Robert Ferrat, Caroline Samy et Sahirun Subadar Agathee.

Le conseil Mauricien de l'emprunteur était le cabinet BLC Robert & Associates avec une équipe composée de Valérie Bisasur et Leticia Esther.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.