UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Legal Pitch Party 2019 : présentation des candidats

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

A la veille de la deuxième édition de la Legal Pitch Party organisée par l'incubateur du barreau de Marseille, Le Monde du Droit a demandé aux candidats qui vont pitcher de se présenter.

applicab

Applicab, solution portée par le cabinet Soussens Avocats (Candidat dans la catégorie cabinet innovant - Ganaëlle Soussens, fondatrice de Soussens Avocat)

AppliCab « revisite » la relation entre l’avocat et son client. 
Le client a accès, 7/7 et 24/24, aux informations concernant son dossier : nom du gestionnaire, juridiction saisie, agenda, documents, messagerie, mais surtout le workflow du dossier
Le client reçoit également en temps réel, des messages pour lui faire part de l’avancement du dossier, de l’accomplissement des étapes du workflow. L’information est rendue intelligible, pratique, le client voit ce qui a été fait et visualise ce qui reste à faire. 

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ? 

L’idée est née de la nécessité de traiter de très nombreux contentieux « non rentables », il fallait trouver une solution pour mener à bien les dossiers, rendre un bon service aux clients qui nous ont fait confiance tout en y consacrant le moins e ressources possible.

Pourquoi êtes-vous candidate à la Legal Pitch Party ? 

Parce que j’ai envie de promouvoir l’idée que les « petits » cabinets sont capables de porter des innovations juridiques, de réinventer notre métier, en l’occurrence la relation avocat/client.
Aussi parce que j’ai envie de faire connaître AppliCab, c’est un outil qui améliore l’efficacité, la rentabilité et qui peut donc rendre de grands services aux confrères

Quels sont les atouts de votre solution ?

- La satisfaction des clients qui comprennent ce qui se passe dans leur dossier et sont tenus au courant de son déroulement
- Un gain de temps pour l’avocat : adaptation du workflow selon le type de dossier, messages-types à personnaliser pour informer les clients,
- La sécurisation des process grâce à un système de rappels.
- L’amélioration de la rentabilité.


 callalawyerCall a Lawyer (Candidat dans la catégorie Prix de la legaltech - Mathieu Davy, CEO Call a Lawyer)

Call A Lawyer est la première application mobile française de mise en relation immédiate avec un avocat spécialisé, pour un premier entretien téléphonique de 20 minutes, à l’acte pour les particuliers, et à l’abonnement pour les professionnels. L’objectif est de démocratiser l’accès au droit et à la défense pour tous, justiciables, comme entrepreneurs. Call A Lawyer compte plus de 500 avocats sur toute la France et dans toutes les matières du droit. Elle a obtenu le prix de l’innovation 2018 de l’incubateur du Barreau de Paris et vient de réaliser sa première levée de fonds. Elle prévoit des implantations en Europe et en Afrique notamment.


closdClosd ( Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Grégoire Débit, Président de Closd)

Closd est une plateforme qui simplifie la gestion des opérations juridiques. Outil collaboratif pour les avocats et leurs clients, Closd facilite les échanges et la coordination, automatise les tâches non juridiques et offre une nouvelle expérience client. Closd propose également une solution de signatures électroniques avancées grâce à la vérification de l'identité des signataires. Lancée en 2018, Closd compte plus de 2000 utilisateurs et accompagne des dizaines de cabinets d'avocats sur leurs opérations.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ? 

Nous sommes deux anciens avocats parmi les fondateurs de Closd. Nous avons constaté à quel point la gestion des opérations était complexe et chronophage. Interlocuteurs nombreux, documents papier, emails en pagaille... beaucoup trop d'heures passées sur des tâches de "process". En clair, les avocats font de la gestion de projet en permanence et n'ont aucun outil pour les aider ! De plus, les avocats ont aujourd'hui besoin de renouveler leur relation client grâce à des outils numériques simples et intuitifs.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ? 

Nous travaillons avec de nombreux cabinets dans toute la France et souhaitons faire connaître notre solution aux praticiens de la région marseillaise. De plus, le monde juridique est plein ébullition grâce à la technologie et à l'innovation et les praticiens ne s'y retrouvent pas toujours. Il est donc important d'échanger et de faire preuve de pédagogie sur les outils comme Closd, qui ont vocation à les aider et non pas à les remplacer.

Quels sont les atouts de votre solution ?

Les bénéfices de Closd sont nombreux : gains de temps et de productivité, sécurisation de la documentation, transformation de la relation client, économies sur les frais de logistique. A l'instar de la banque en ligne ou des applications dans le secteur médical, Closd est un outil métier très innovant qui a vocation à faciliter la vie des avocats et de leurs clients dans la gestion de leurs dossiers au quotidien. Nos utilisateurs sont ravis et leurs clients les remercient.


Entre Confrères (Candidat dans la catégorie Prix de la legaltech - Marie Duault, Fondatrice, Entre-Confrères)

entre confreres« Entre Confrères » est une plateforme collaborative entre avocats, ayant pour vocation de faciliter l’entrée et le maintien des avocats dans la profession en leurs permettant de s’approprier les outils du numérique pour rentabiliser leur activité, acquérir une clientèle et être plus concurrentiel. Il s'agit à ce jour d'une plateforme de recrutement entre avocats permettant à ces derniers de construire des relations professionnelles solides et à fonder une équipe basée sur les compétences et sur l’humain.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Tout est parti du concours "projets innovants" initié par le Conseil National des Barreaux ; l'idée de mettre en oeuvre un projet qui a fait l'unanimité des membres du jury et qui améliorerait la profession d'avocats m'a tout de suite plu.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Il n'y a jamais assez d'occasions pour pitcher, s'améliorer dans la présentation de son projet et avoir des retours de l'auditoire.

Quels sont les atouts de votre solution ?

La valeur ajoutée d’ENTRE CONFRERES est d’offrir aux avocats des outils clés en main pour :
- gérer leur carrière ;
- partager leurs expériences ;
- développer leur activité de manière entrepreneuriale ;
- s’approprier les outils du numérique ;
- utiliser les réseaux sociaux.


feedback lawyersFeedback Lawyers (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Franck Zuili)

Il s’agit d’une application mobile qui va rapprocher le monde des avocats avec la population permettant aux particuliers et entreprises de pouvoir apprécier la qualité d’une prestation à travers des critères objectifs. L'application sortira entre fin juillet et début août.
Les internautes vont pouvoir choisir objectivement leur avocat spécialiste en fonction de ses compétences révélées lors de précédentes consultations. Ce sera un outil de e-reputation pour les avocats qui pourront s’appuyer sur cette application comme garant de la réalité des avis et inviter de nouveaux clients à mettre des avis.
Les avocats vont avoir la possibilité à présent de piloter leur réputation et se faire connaitre un peu comme le bouche-à-oreilles mais sur internet sur la base de la qualité de leur travail.

Comment est née l'idée de créer cette application ?

L’idée vient d’une expérience personnel dans le cadre d’un divorce où j’ai été confronté à un avocat déplorable.

La double difficulté à la fois de mettre un commentaire sur mon expérience avec mon ancien avocat et d’en trouver un autre avocat m’a donné cette idée.

Enfin, je me suis souvenu que lorsque j’étais directeur financier de la difficulté de trouver un bon avocat spécialiste sur différentes zones géographiques.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Le public concerné est les avocats. C’est une application que je souhaite tourné vers eux pour ne pas vulgariser les critères et crédibiliser cette démarche qui me semble essentielle pour créer la notoriété qu’ils méritent.

Le nouveaux avocats ont du mal a se faire une place et les consommateurs ont du mal à trouver le bon avocat. Il s’agit de faire rencontrer les 2 mondes.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

- Etre le garant de la réalité des prestations (pas de faux avis)
- Pouvoir apprécier et choisir le bon avocat


secib septeoI-GED (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Dan Kohn, Directeur de la prospective, Secib)

Le premier besoin auquel répond la i-GED est celui de pouvoir retrouver très rapidement un document, un dossier ou une personne dont on ignore l’emplacement exact, voire même dont on doute de l’existence dans certains cas.  

Le second besoin est celui de pouvoir construire un nouveau document (contrat par exemple) à partir de clauses présentes dans différents documents sans lien apparent entre eux

Le troisième besoin auquel la i-GED répond est l’apport d’une sécurité juridique immédiate dans la mesure où les articles de loi mentionnés par la partie adverse sont analysés en temps réel dans l’ensemble des pièces. Dans le cas d’un article abrogé, une alerte est automatiquement proposée.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ? 

Avec la vocation première de libérer les avocats de toutes contraintes et de tâches n’apportant pas de valeur ajoutée à son activité et pouvant être traité informatiquement tout en valorisant le patrimoine incorporel de l’avocat. Dans l’objectif d’aider les avocats à être de véritable chefs d’entreprises en optimisant les activités et l’organisation du cabinet et en les aidant à améliorer leur performance et leur rentabilité pour consacrer plus de temps à leurs clients.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

 Parce que cela fait maintenant 30 ans que nous accompagnons exclusivement les avocats en mettant à leurs disposition des solutions technologiques appliqués au droit afin qu’ils soient eux-mêmes acteurs de la Legaltech et qu’ils puissent développer de nouvelles activités. La compréhension du fonctionnement des cabinets d’avocats est la marque de fabrique de la société Secib, c’est pourquoi nous les intégrons dans nos évolutions et roadmap produits avec le Lab’s qui est l’association indépendante des utilisateurs de Secib. Il nous a semblé naturel et évident de concourir dans la catégorie du prestataire juridique des avocats, non ?

Quels sont les atouts de votre solution ?

Le concept de la i-GED est particulièrement innovant car contrairement aux moteurs de GED traditionnels basés sur une base de données relationnelle, il repose sur le développement d’un moteur  de Graphe, très performant pour modéliser les relations entre les données.

Cette i-GED, pour « GED intelligente », se concentre sur les liens entre les documents, les dossiers et les personnes. Elle permet également de mettre en place du Text Mining, à savoir l'extraction de données au sein des actes, courriers et e-mails, du type personnes, dates, lieux et articles de lois (liens avec l'Open Data).

Ce dernier type de données est lié à un système d'alerte juridique qui effectue automatiquement une veille  qui prévient l'avocat en cas d'articles de loi abrogés.


juripredisJuri'predis (Candidat dans la catégorie Prix de la legaltech -Pascal Martinez, CEO, Juri'predis)

Juri’Predis est un outil de décision innovant qui permet aux professionnels du droit de déterminer la meilleure approche stratégique possible grâce à un moteur de recherche jurisprudentielle doté d'Intelligence Artificielle.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Avec le souhait de créer une solution innovante qui réponde aux besoins spécifiques des praticiens du droit, qui soit d’une grande pertinence, qui leur fasse gagner du temps avec des fonctionnalités adaptées ; tout cela, en garantissant le respect de la déontologie de la Profession. Nous avions également la volonté que cette dernière s’approprie son propre outil de production et que les avocats puissent ainsi se consacrer à leur véritable métier en oubliant les tâches chronophages.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

L’année dernière, nous avions remporté un prix lors de cet événement et comme notre outil a évolué et continue d’évoluer, nous souhaitons une nouvelle fois concourir. De plus, la Conférence des Bâtonniers est devenue un partenaire majeur de Juri’Predis, cela montre vraiment la volonté d’innovation dans la Profession et nous en sommes ravis.

Quels sont les atouts de votre solution ?

Juri’Predis respecte la logique du raisonnement juridique et développe une analyse toujours plus fine de la jurisprudence pour aider les professionnels du droit à optimiser leur stratégie juridique, gagner en productivité, débloquer des dossiers complexes, explorer de nouveaux types de contentieux, à avoir une vision jurisprudentielle exhaustive et à accéder facilement aux tendances jurisprudentielles.


jurisgo2019Juris'Go (Candidat dans la catégorie Prix de la legaltech - Barbara Ghigi, Fondatrice Juris'Go)

Juris’Go est la toute première application mobile dédiée à l’emploi des cabinets d’avocats (sortie le 22 novembre 2017).

Elle allie la géolocalisation et le matching de critères similaires entre recruteurs et candidats.

Elle est disponible sur Ios et d'ici le 19 juin sur Androïd et site web.

Comment est née l'idée de créer cette application ? 

Juris'Go est né d'un constat fait autour de la profession d'avocat et des besoins en recrutement.

25 ans en cabinet m'ont permis d'analyser les problématiques pour les cabinets d'avocats dans leur recherche de talents et j'ai souhaité apporter un outil innovant, pratique et moderne.

Pourquoi êtes-vous candidate à la Legal Pitch Party ?

Je pense que Juris'Go est l'outil qui doit deviendra incontournable pour les avocats dans leur recrutement.

Je souhaite la faire connaître au plus grand nombre mais elle suscite déjà un fort intérêt de la profession depuis son lancement.

A ce jour, c'est plus de 1000 inscrits tous profils confondus dans la France entière et même au-delà de nos frontières.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

Juris’Go :

- Un gain de temps

- Un gain d'argent

- Une immédiateté de la rencontre

- Une modernité

- Une utilisation 24 h/24 h - 7 j/7 j


lawbox logoLaw Box (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Kristina Lazatian)

La Law Box est une Box à destination des étudiants en droit, reçue mensuellement et contenant des fiches réalisées avec la démarche du Legal Design, des interviews de personnalité du droit, des citations et des goodies originaux. Nous avons également développé des offres inédites (skype pour le Grand oral, fiches en Legal design, fiches méthodologiques) en ligne pour les étudiants préparant l'examen tant redouté du CRFPA avec des tarifs accessibles pour que tous les étudiants aient les mêmes chances de réussite

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Ayant nous même été étudiants en droit, nous nous sommes rendus compte que la méthodologie était très peu enseignée dans les facultés de droit. Nous ne connaissions personne dans le milieu du droit susceptible de nous guider. Nous avons également souhaité permettre aux étudiants de développer des soft skills avec des cours sur la prise de parole en public, la préparation d'un CV ou d'une lettre de motivation pour trouver un stage ou son futur emploi.

Pourquoi êtes-vous candidate à la Legal Pitch Party ?

Notre candidature vise à faire connaître notre solution au plus grand nombre de personnes et être écouté par un jury d'experts est une réelle opportunité pour nous. C'est également l'occasion de rencontrer d'autres acteurs du monde de l'innovation juridique et échanger sur l'avenir du droit.

Quels sont les atouts de votre solution ?

La Box suit les étudiants tout au long de l’année universitaire avec des thèmes tels que la rentrée, les travaux dirigés, les examens, la recherche de stage. Nous proposons un accompagnement personnalisé aux étudiants et créons chaque livret nous même avec l’appui de personnalités éminentes du droit. À travers des goodies originaux à visée pédagogique, des citations juridiques, des dates du mois importantes à retenir, notre solution apporte un côté ludique à des études complexes.


lawupLaw-up (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Florian Agullo)


Le Legal Design permet la compréhension au plus grand nombre de documents et de concept juridique souvent abstrait et de les intégrer au sein d’un support visuel : infographies, schéma etc. Ces infographies peuvent être communiquées lors d'un rdv ou envoyées par mail aux clients.

La mise en place d'une newsletter vient dans la continuité. Elle permet d'assurer un contact plus régulier avec le client du cabinet. À échéance régulier, le client reçoit une ou plusieurs infographies par mail selon l'actualité (annonces du gouvernement, nouvelles lois etc) par exemple ou selon des échéances. 

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Je travaille depuis des années avec des professionnels du droit (avocats, experts-comptables...) et la vulgarisation n'est pas assez mis en avant. Le legal design prend la voie de la vulgarisation en mettant de côté les notions les plus complexes pour n'en garder que l'essentiel.

La solution de newsletter est une solution personnalisée qui permet d'atteindre au cabinet d'atteindre son client de manière efficace et régulière en lui proposant de l'actualité, mais aussi des nouveaux services.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ? 

Pour confronter mon idée à des professionnels du droit et avoir des retours (positifs comme négatifs). Améliorer le concept afin de satisfaire les besoins des cabinets d'avocats et leurs clients.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

De par mon profil juridique et entrepreneur, ces aspects me permettent de répondre aux attentes suivantes :

- Infographie : le but n'est pas de remplacer l'expertise de l'avocat, mais de l'appuyer. Après la consultation, le client peut repartir avec un support visuel (comme une plaquette d'information, en plus instructif). L’infographie peut s’avérer particulièrement efficace pour véhiculer un message rapidement et simplement en quelques images et quelques mots.

- Newsletter : la mise en place d'une newsletter mensuelle ou trimestrielle permet d'augmenter la visibilité du cabinet et de diffuser une actualité fiable et pérenne. Le client garde le contact avec le cabinet. L'intérêt est aussi d'augmenter le retour vers le site internet du cabinet et de mettre en avant les services proposés.


marcelMarcel (Candidat dans la catégorie Prix dela legaltech - Shirley Leturcq)

MARCEL, c’est LE Mode Alternatif de Résolution des Conflits En Ligne des entreprises pour régler les litiges avec ses clients. Pour eux, Marcel est Simple, il suffit de se connecter et de se laisser guider.

Toutes les démarches se déroulent en 4 étapes. Rapide car ils reçoivent une réponse en moins de 10 jours. Equitable, ils obtiennent une solution par un médiateur impartial, neutre et indépendant.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Pour faciliter le recours à la médiation, il faut proposer un environnement convivial et simple pour les consommateurs, mais aussi pour les entreprises et les médiateurs. Cela n’existe pas en France.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Constitué par des avocats et accompagné par des avocat-médiateurs, MARCEL souhaite anticiper la digitalisation préconisée par les dispositions de la loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice sur les modes amiables de résolution en ligne des litiges.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

MARCEL propose une plateforme de résolution des litiges totalement en ligne intégrant une phase de négociation assistée, de la vision conférence, un tableau de bord de gestion des médiations et un module de signature électronique des accords de médiation.
Il suffit d’une connexion internet et d’un ordinateur, une tablette ou un téléphone, MARCEL s’occupe du reste. En bref, MARCEL offre un processus complet de résolution des litiges en ligne !


pertinensPertinens.io (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Brice Matter)

Pertinens.io est une solution d’intelligence juridique, c’est à dire une veille innovante qui permet d’agréger toute l’information pertinente pour tous les professionnels du droit. Il est aujourd’hui difficile d’appréhender l’environnement tant les sources et les formes d’informations ont explosé. Pertinens.io entend remédier à ce problème.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Pour 3 raisons. D’abord, ayant personnellement préparé la newsletter de l’association Assas Future of Law, j’ai constaté qu’il était très compliqué d’avoir accès simplement à toute l’information sectorielle. Ensuite, plusieurs échanges avec différents professionnels du droit (en PME, ETI ou multinationales) m’ont fait comprendre que ce défi d’accès à toute l’information était largement partagé. Enfin, une étude statistique d’Open Law a démontré que si la veille était une tâche largement suivie à travers les professions du droit, une minorité seulement en était entièrement satisfaite, qu’un temps considérable y était accordé, et que peu d’outils était utilisés. Pertinens.io souhaite répondre aux besoins exprimés.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Après avoir travaillé sur le projet durant plusieurs mois, il était tant de commencer à confronter publiquement ce projet et échanger autour de notre démarche pour pouvoir l’améliorer. Par ailleurs, nous souhaitons proposer prochainement une version bêta de notre plateforme qui sera possible via une inscription sur notre site web Pertinens.io. Le moment est donc idéal pour pouvoir présenter le projet lors du Pitch Party de l’incubateur du barreau de Marseille.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

Le premier atout sera une plateforme simple et ergonomique. Nous apprécions les plateformes de streaming et nous souhaitons offrir la même simplicité pour accéder et suivre l’information pertinente.
Le second sera de pouvoir décider quand on souhaite recevoir l'information.
Enfin, si nous souhaitons réunir du contenu, nous entendons également développer beaucoup de contenus vidéos d’actualités juridiques, seul ou avec des partenaires, sous plusieurs formats, ce qui permet de proposer une forme d’information originale et une nouvelle expérience de veille juridique.


plumebycodaPlume by Coda (Candidat dans la catégorie prix de la legaltech - François Boucher)

Plume By Coda permet à des parents séparés de rédiger en ligne une convention amiable de séparation, de manière unilatérale ou en mode collaboratif, ou une requête judiciaire, portant sur leur mode d'organisation concernant leurs enfants. Il est ainsi possible de concevoir, à partir d'exemples et de conseils, une organisation très précise et personnalisée sur le mode de résidence (alternée ou non) et le mode de contribution matérielle.

Comment est née l'idée de créer votre legaltech ?

Cette idée est née d'un double constat : 1- beaucoup de legaltech naissent mais peu sont créées par des avocats. 2- En droit de la famille, beaucoup de parents se présentent seuls (et mal...) devant le Juge en remplissant un imprimé CERFA très incomplet qui ne leur présente pas toutes les solutions possibles pour eux.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Parce que l'exercice oratoire nous plaît (nous sommes avant tout des avocats !) et parce que nous souhaitons faire connaître notre innovation.

Quels sont les atouts de votre solution ?

Grâce à des tableaux entièrement personnalisables (5 modes de garde alternée de base, créneaux horaires modifiables ...), Plume By Coda permet à des parents séparés de collaborer à la recherche de solutions individualisées, qui conviendront aux deux, tout en respectant leur volonté de ne pas se rencontrer parce que les ressentiments de la séparation sont encore trop présents. La rédaction collaborative en ligne leur permet de "prendre le temps" de la réflexion, de consulter leurs amis, leurs proches, pour laisser "mûrir" ou laisser "digérer" les propositions de l'autre parent. Celà permet d'éviter des réactions immédiates, parfois vives, qui polluent souvent la recherche d'accord.


sagan avocatsSagan Avocats (Candidat dans la catégorie cabinet innovant - Alexandra Sabbe Ferri, Associée, Sagan Avocats )

SAGAN Avocats lutte contre le snobisme juridique sous toutes ses formes pour faciliter l’accès au droit du travail et à l’avocat.

Nous avons créé un nouveau modèle de cabinet pour offrir à nos clients, employeurs et salariés, une expérience juridique satisfaisante et à nos avocats, un exercice professionnel enthousiasmant.

Nos principales armes sont la simplicité, l’empathie et le digital.

Pour nos clients, et en interne, notre devise est « juste pour vous ».

Quelle est l'origine de cette idée ?

Les constats sont navrants : les clients ne sont pas satisfaits des prestations d’avocats, plus de 2/3 du marché juridique échappe aux avocats, le droit et les avocats ne sont pas accessibles, les avocats quittent massivement la profession au cours des 10 premières années et ceux qui restent souhaiteraient majoritairement la quitter.

En bref, le modèle actuel des cabinets d’avocats est à bout de souffle puisqu’il ne satisfait ni ses utilisateurs internes, ni ses utilisateurs externes.

Les clients veulent de la prédictibilité dans les coûts, de la clarté dans les process, de la valeur dans le résultat, écoute et prise en compte de leurs besoins.

Les avocats veulent du sens, la reconnaissance de leur travail et une collaboration horizontale.

Nous avons prototypé un nouveau modèle de cabinet en prenant le contre-pied des points de blocage et en retenant les besoins de nos utilisateurs internes et externes. Nous testons et itérons pour trouver le bon modèle. Le travail est en cours mais les résultats sont déjà là : un équipe heureuse, engagée et unie // une forte croissance au sein du cabinet (+62% depuis janvier 2019) et des clients contents. SAGAN Avocats a été distingué parmi les meilleurs cabinets d’avocats 2019 dans le palmarès du Point.

Pourquoi candidater à la Legal Pitch Party ?

Pour faire connaitre notre travail et diffuser la conviction que les avocats peuvent sortir de leur carcan mortifère et inventer autre chose.

Nous espérons inspirer nos Confrères pour que nous soyons chaque jour plus nombreux à lutter pour l’accessibilité au droit et à l’avocat.

Quels sont les atouts de votre solution ? 

- Meilleure accessibilité au droit du travail par nos infographies disponibles en open source (exemples en PJ).

- Expérience juridique satisfaisante pour nos clients.

- Expérience professionnelle enthousiasmante pour notre équipe d’avocats.


votrebiendevoueVotre Bien Dévoué (Candidat dans la catégorie Prix de la legaltech - Anne-Charlotte Hugon)

VBD est une application mobile, permettant à tous les avocats de France de partager leurs besoins et leurs disponibilités en matière de vacations et de postulations, en faisant « matcher » en temps réel l’offre et la demande.

Le pari de VBD est de permettre aux avocats de gagner en productivité et de ne plus perdre de temps dans des déplacements inutiles.


logo 3dh3DH (Candidat dans la catégorie Prix du prestataire juridique - Charline Mainguet )

3DH est une legaltech sociale qui a vocation à devenir le partenaire tranquillité de l’étudiant en situation de handicap. Notre objectif est de créer une plateforme centralisant l'information, automatisant les démarches administratives, permettant une mise en relation simplifiée. Nous collaborons avec “Droit comme un H !” ainsi que la mission handicap de Paris 2 afin développer des fonctionnalités répondant à la fois aux besoins des étudiants, des agents de l’université ainsi que des professionnels.

Comment est née l'idée de créer votre Legaltech ?

L’idée nous est venue d’un constat alarmant suite à diverses conversation avec Stéphane Baller (fondateur de “Droit comme un H!”) : les missions handicap des Universités sont débordées et les étudiants particulièrement angoissés par ces démarches. Nous avons décidé de mutualiser nos compétences afin de développer un outil utile pour nos camarades et notre université.

Pourquoi êtes-vous candidat à la Legal Pitch Party ?

Nous souhaitons démontrer que la LegalTech peut aussi être d’utilité publique ! La solution développée est pour l’instant un pilote dédié à l’université Paris 2, mais à terme 3DH fournira son API aux universités et établissements d’enseignements au-delà des facultés de droit si elles souhaitent en bénéficier. La Legal Pitch Party est l’occasion d’attirer l’attention sur la place du handicap dans les professions du droit, d’obtenir des retours de professionnels et d’apporter de la visibilité à notre projet.

Quels sont les atouts de votre solution ?

3DH a pour particularité de soulager à la fois les étudiants, mais également les missions handicap. Nous voulons permettre aux étudiants de mieux profiter de leurs années fac et de maximiser leurs chances de réussite en se libérant de tracas administratifs. Dans le même temps notre objectif est d'octroyer aux agents de la mission handicap des outils numériques leur permettant de se concentrer sur leur réelle valeur ajoutée : l’accompagnement personnalisé. Elle permettra aussi par une mise en relation l’accompagnement des étudiants par des mentors.