Aldébaran, nouvelle boutique dédiée au droit pénal des affaires, au contentieux, et à la compliance

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Fanny Rocaboy et Marion Lambert-Barret créent Aldébaran, nouvelle boutique dédiée au droit pénal des affaires, au contentieux, et à la compliance.

Passionnées et exerçant depuis plus de quinze ans dans des cabinets reconnus pour leur pratique du contentieux des affaires, Fanny Rocaboy et Marion Lambert-Barret. se sont régulièrement illustrées dans des affaires emblématiques de contentieux commerciaux et de droit pénal des affaires. Parmi elles, des arbitrages du secteur de la grande distribution, l'affaire opposant la Société Générale à Jérôme Kerviel ou celle concernant l'accusation de financement de terrorisme en Syrie.

« Avec Aldébaran, nous voulions proposer à nos clients une offre solide et complète tout en restant simple, lisible et efficace en contentieux et en droit pénal, non seulement en les accompagnant devant les juridictions, mais aussi en amont en prévenant et en anticipant les risques. », souligne Marion Lambert-Barret, associée.

Marion Lambert-Barret, 38 ans, a débuté sa carrière au sein du cabinet SarrauThomasCouderc en 2007 avant de rejoindre Reinhart Marville Torre, aux côtés de Jean Reinhart, en 2008. Marion est diplômée de l'Université Panthéon Assas (Paris II) - Master 2 - Droit Européen des affaires - Louis Vogel (2004 – 2005).
Elle est admise au Barreau de Paris en 2007.

Fanny Rocaboy, 39 ans, a fait toute sa carrière au sein du cabinet Reinhart Marville Torre aux côtés de Jean Reinhart et Louis-Marie Absil.
Fanny est diplômée de l'Université Panthéon Assas (Paris II), du Master 2 de Propriété industrielle (2003-2004) et du Master 2 - Droit Européen des affaires - Louis Vogel (2004 – 2005).
Elle est admise au Barreau de Paris en 2007.

Mettant à profit leur regard de pénalistes, les fondatrices d'Aldébaran poursuivent et développent l'offre compliance anti-corruption qu'elles avaient précédemment créée, afin d'accompagner PME et ETI françaises dans leurs problématiques de mise en conformité avec la loi Sapin 2.

« Le temps de l'avocat dans sa tour d'ivoire qui s'enorgueillit d'un jargon juridique est révolu. Il est très clair que les clients, et ce quelle que soit la typologie de l'entreprise, attendent un service pointu et pragmatique, dont le coût peut être anticipé. C'est dans ce sens que nous avons créé Aldébaran. », précise Fanny Rocaboy, associée.

Fanny Rocaboy et Marion Lambert-Barret sont accompagnées de Philippe Vali, collaborateur.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.