UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CMS poursuit son développement en Afrique

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

CMS annonce que les cabinets RM Partners et Daly & Inamdar Advocates, établis respectivement en Afrique du Sud et au Kenya, rejoignent le réseau de cabinets d’avocats le plus important au monde. Ainsi ils seront désormais dénommés CMS RM Partners et CMS Daly Inamdar Advocates.

CMSL’intégration de ces cabinets renforce considérablement la présence de CMS en Afrique, qui est déjà établi en Angola, en Algérie et au Maroc. Depuis plus de 50 ans, CMS jouit d’une solide réputation lui permettant de réaliser des opérations importantes en Afrique, signe de sa connaissance approfondie des systèmes juridiques sur le continent. CMS dispose désormais de 75 bureaux répartis dans 43 pays et compte plus de 4 800 avocats dans le monde entier.

Comme le souligne Duncan Weston, Executive Partner au sein de CMS, « nos clients voient en l’Afrique une possibilité de croissance majeure, et beaucoup d’entre eux cherchent à se développer sur les principaux marchés du continent. L’Afrique du Sud et le Kenya sont des économies importantes, mais ces deux pays représentent également des portes d’entrée vers d’autres marchés subsahariens. RM Partners et Daly & Inamdar Advocates jouissent d’une excellente réputation sur leurs marchés respectifs grâce à leur connaissance du marché local et à la qualité globale des services qu’ils fournissent à leurs clients.»

Simultanément à cette expansion, CMS dévoile une organisation dédiée, CMS Africa, regroupant ses cabinets et experts africains au sein d’un modèle unique et des pratiques alignées pour apporter à ses clients le meilleur accompagnement en Afrique. En sus de ses pratiques africaines à Paris, Londres et Lisbonne, l’équipe Afrique de CMS est présente dans les hubs les plus dynamiques du continent (Casablanca, Johannesbourg et Nairobi), un réseau qui vient compléter la présence de ses bureaux à Alger, Luanda et Mombasa, ce qui renforce son implantation. CMS Africa offre une alternative idéale en termes de services fiscaux et juridiques en Afrique, et sa position est renforcée par l’intégration des nouveaux cabinets.

CMS RM Partners

CMS RM Partners est spécialisé dans la prestation de services de conseil pratiques et innovants en matière de législation, de fiscalité et de transactions. Le cabinet s’est engagé à promouvoir les jeunes talents, disposant notamment d’une accréditation lui permettant de promouvoir l’émancipation économique de la communauté noire, en tant que cabinet d’avocats. Fondé par des avocats seniors qui ont fait bâti leur expertise au sein des plus grands cabinets internationaux et locaux, le cabinet est établi à Johannesburg et compte plus de 20 avocats. Il accompagne notamment des institutions privées et publiques locales, des sociétés cotées en bourse et de nombreuses entreprises internationales.

Comme le souligne Riza Moosa, Fondateur et Directeur de CMS RM Partners, « nous avons pour objectif de transformer et de moderniser le secteur juridique sud-africain, et nous reconnaissons également l’importance que revêt une présence en Afrique et à l’international. Notre intégration au sein de CMS est une bonne chose pour notre cabinet car l’équipe de CMS reconnaît l’importance de développer une entreprise africaine depuis l’Afrique ; il dispose en outre d’un plan de croissance destiné à l’Afrique, axé sur la dimension continentale et aligné sur nos propres stratégies.»

CMS Daly Inamdar Advocates

CMS Daly Inamdar Advocates figure parmi les principaux cabinets d’avocats du Kenya. Il est issu de la fusion de deux des plus anciens cabinets du Kenya et compte plus de 35 avocats qui travaillent dans des bureaux à Nairobi et à Mombasa. Les associés du cabinet ont traité de nombreuses transactions commerciales novatrices et de nombreux contentieux civils.

Comme le souligne Hamish Keith, Senior and Managing Partner au sein de CMS Daly Inamdar Advocates, « le Kenya est l’épicentre de l’innovation technique de l’Afrique de l’Est et Centraleet son expansion économique a été soutenue par un gouvernement qui s’est engagé à mettre en œuvre des réformes commerciales. Notre décision de rejoindre CMS fait suite à une période d’étroite collaboration sur des dossiers pour des clients et à un engagement commun dans la qualité de services. Ce phénomène ne pourra que s’intensifier car le Kenya est de plus en plus attrayant pour les investissements étrangers.»

Pierre-Sébastien Thill, Président de CMS, ajoute : « c’est une période prometteuse pour le développement de CMS. Nos clients ont une fibre internationale et quand ils s’adressent à CMS, ils ont besoin de savoir qu’ils peuvent avoir accès à des conseils et à des services de qualité dans tous les pays. L’un de nos principaux objectifs pour les quatre prochaines années consiste à renforcer davantage notre présence géographique. Il s’agit d’une évolution importante dans notre démarche visant à résolument assoir notre vocation internationale.»