UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Denis Mouralis à propos de 16 Law : « J’espère pouvoir être utile à l’ensemble des avocats du cabinet »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Denis Mouralis dans le cadre de son arrivée chez 16 Law.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre 16 Law ?

J’ai décidé de rejoindre 16 Law pour deux raisons. D’une part, je connais Julie Spinelli depuis longtemps, je l’apprécie et je connais sa compétence et son expérience en matière d’arbitrage international. J’avais donc envie de travailler avec elle. Lorsqu’elle m’a présenté ses associés, je me suis tout de suite bien entendu avec eux et j’ai perçu, chez eux, les mêmes qualités : haute technicité juridique et expérience judiciaire. D’autre part, ce cabinet a choisi de traiter l’ensemble des contentieux d’affaires : arbitrage, mais aussi contentieux civil, commercial, bancaire et financier, procédures collectives et droit pénal des affaires, ce qui me paraît complémentaire et cohérent avec ma spécialité en tant qu'universitaire.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai fait mes études à la faculté de droit d’Aix-en-Provence, où j’ai obtenu un doctorat en droit en 2008, et à l’Université McGill (Canada). Je suis devenu maître de conférences en 2009 à l’Université de Versailles, puis professeur en 2011 à l’Université d’Avignon et, depuis 2015, à Aix Marseille Université.

Mes recherches et mes enseignements portent sur le droit de l’arbitrage et la résolution des différends économiques. Depuis une dizaine d’années, j’aborde aussi ces sujets de manière pratique, puisque je suis consultant, conseil dans des arbitrages, arbitre et président de tribunaux arbitraux, notamment en matière de distribution, de construction, de vente internationale et de contrats internationaux de prestation de service.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

J’espère pouvoir être utile à l’ensemble des avocats du cabinet, en les aidant, autant que possible, à résoudre les problématiques les plus complexes soulevées par les litiges complexes et stratégiques que traite le cabinet. Si je peux, ce faisant, contribuer au développement de cette structure déjà très dynamique, j’en serai très heureux !

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)