Le monde du droit

Mercredi 28 juin 2017

Vous êtes ici : Home
Franchise ET Marque : un mariage sous contrat

Franchise ET Marque : un mariage sous contrat

{cmp_start...

Ingrid Zafrani, Associée, Cabinet Hoffman revient sur les liens entre franchise et...

{cmp_end}
Nicole Belloubet, ministre de la Justice :

Nicole Belloubet, ministre de la Justice : " C'est une charge dont je mesure qu’elle constitue également un défi capital pour la République"

{cmp_start...

Passation de pouvoirs entre François Bayrou et Nicole Belloubet au ministère de la...

{cmp_end}
Pierre Roux, Associé, Ashurst

Pierre Roux, Associé, Ashurst

{cmp_start...

Interview de Pierre Roux, nouvel associé du cabinet...

{cmp_end}
Non-renvoi de 2 QPC : non inscription au tableau d’un ordre d’avocat en cas de condamnation pénale

Non-renvoi de 2 QPC : non inscription au tableau d’un ordre d’avocat en cas de condamnation pénale

{cmp_start...

La Cour de cassation refuse de transmettre au Conseil constitutionnel deux QPC portant sur la...

{cmp_end}
Daniel Chausse, Président de DS Avocats :

Daniel Chausse, Président de DS Avocats : "Le cabinet a créé We Law You afin d'offrir aux lauréats un accompagnement juridique unique"

{cmp_start...

Interview de Daniel Chausse, Président de DS Avocats, sur le concours We Law...

{cmp_end}

Des avocats demandent la protection du secret professionnel

Envoyer Imprimer PDF

Eric Dupond-MorettiMaîtres Témime, Haïk et Dupond-Moretti ont lancé une pétition pour demander au président de la République et à la garde des Sceaux de protéger le secret professionnel.

Trois celèbres avocats pénalistes, Maîtres Témime, Haïk et Dupond-Moretti, ont décidé de lancer, mercredi 12 novembre 2014,  une pétition nationale pour demander au président de la République et à la garde des Sceaux de protéger le secret professionnel.
Cette initiative fait s
uite à la perquisition effectuée la semaine dernière au cabinet lillois de l'ancien bâtonnier d'Amiens, Hubert Delarue.
Les avocats dénoncent "les méthodes ahurissantes et scandaleuses de certains juges" (Le Figaro).

Pour l'avocat Eric Dupond-Moretti, invité de BFMTV et RMC, jeudi 13 novembre 2014, "c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase (...) Il y a une escouade de juges anti-avocats dans ce pays (...) Ce n'est pas tous les magistrats (...) mais aujourd'hui un juge peut perquisitionner chez un avocat sans qu'il soit soupçonné de quoi que ce soit, ça doit cesser".

Pierre-Olivier Sur, bâtonnier de Paris souhaite qu’il soit mis fin à "cette situation détestable, qu’il dénonce depuis de longs mois" et réaffirme "l’urgence qu’il y a à intervenir pour mettre un terme aux atteintes intolérables portées au secret professionnel, seul garant des libertés individuelles".
C’est la raison pour laquelle le bâtonnier de Paris a également signé la pétition diffusée par ses confrères pénalistes.