Pierre-Olivier Sur : "Si les négociations n’aboutissent pas mercredi soir, nous décréterons une journée de justice morte vendredi 30 octobre"

Décryptages
TAILLE DU TEXTE

POS-greve-avoats-26102015-Les avocats poursuivent leur mobilisation contre la réforme de l'aide juridictionnelle. Plus de 151 barreaux avaient suspendu toutes désignations en matière d'aide juridictionnelle et 95 d'entre eux avaient décidé d'une grève totale. A Paris, Pierre-Olivier Sur a indiqué que faute d'accord avec la Chancellerie, vendredi 30 octobre sera une "journée justice morte".

Le barreau de Paris a tenu un Conseil de l'Ordre des avocats exceptionnel et public dans la bibliothèque de l’Ordre des avocats. La délibération votée par le Conseil national des barreaux (CNB) vendredi dernier a été lue et le maintien de la grève a été voté.
Ensuite, les avocats parisiens se sont rendus sur les marches du Palais pour exprimer leurs revendications avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Sauvons l'aide juridictionnelle" ou encore "Non à l'impôt Taubira".
"Si les négociations n’aboutissent pas mercredi soir, nous décréterons une journée de justice morte vendredi 30 octobre", a prévenu Pierre-Olivier Sur, bâtonnier de Paris.

En ce qui concerne, les discussions avec la Chancellerie, la délégation du CNB a rencontré le directeur du cabinet de la garde des Sceaux, lundi 26 octobre 2015. Si une réflexion est engagée sur l’augmentation du montant du l’UV socle sans diminution de la rétribution de l’avocat au titre de l’aide juridictionnelle, aucun accord a été trouvé.
La prochaine réunion avec le directeur du cabinet de la garde des Sceaux est prévue aujourd'hui à 14H30.

Arnaud Dumourier (@adumourier)